L’encyclopirate
 
Accueil KiSS../KiSS/Accueil.html
Blogue du Réalisateur../uncargopourlafrique/Blogue/Blogue.html
Index EncyclopirateEncyclo.html
 
 

Quand on pense à un pirate, on l'imagine un poignard entre les dents et un bandeau sur l'oeil. En réalité le bandeau est occasionnel mais le poignard ne l'est pas. Les flibustiers sont vraiment armés jusqu'au dents. Ils ont toujours sur eux plusieurs pistolets, des grenades de poudre noire, des sabres, des coutelas, des haches d'abordage, des chausses-trappes, etc... Un flibustier est un arsenal ambulant.


Leur arme la plus appréciée est un modèle spécial de fusil de fort calibre que les boucaniers font fabriquer en France. On le nomme « fusil de boucanier ». Il se charge très rapidement, pouvant tirer trois coups dans le temps qu'un fusil militaire en tire un seul. La poudre destinée à ces fusils vient de Cherbourg. Elle est de première qualité. On l'appelle « poudre de boucanier ». Elle se conserve dans des calebasses ou tubes de bambou bouchés de cire. Les flibustiers, souvent anciens boucaniers, préfèrent l'usage de cette mousquetterie aux canons d'un navire. Devant Panama par exemple, Bartholomew Sharp et ses flibustiers sont à bord de pirogues quand trois navires de guerre sortent pour les chasser. Les flibustiers se servent des vents contraires pour tenir les voiliers à distance. Et à coup de fusils, ils visent tout ce qui bouge sur les ponts. À la longue, ils tuent tellement de marins sur les navires de guerre qu'ils en capturent deux et que le troisième s'enfuit!
Au moment de l'abordage, l'ennui avec les pistolets c'est que le coup ne part pas toujours. Pas question non plus de les recharger pendant un combat au corps à corps. Les flibustiers se servent d'abord de leurs coutelas ou de leurs sabres, cachant les pistolets dans leur dos pour le sortir à l'improviste. Si le coup part, on passe au suivant. Sinon, on prend à sa ceinture un autre pistolet. Black-Beard en portait au moins six. En tenant le pistolet par le canon, il peut encore servir de massue. La crosse est justement renforcée de métal pour cela.

Une arme méconnue mais très utilisée par les flibustiers est la grenade de poudre noire. On en lance sur les ponts bondés de marins. Ou dans les entreponts, ou dans les forts par les meurtrières. C'est un moyen rapide de décourager l'adversaire.

Une autre arme méconnue : la baïonnette. La mention de son usage par les flibustiers vient du récit de Raveneau de Lussan. La baïonnette vient tout juste d'être inventée en France et déjà les flibustiers l'utilisent. Ce qui démontre qu'ils sont souvent d'anciens soldats formés sur les champs de bataille d'Europe. Pour leurs ennemis espagnols qui ignorent qu'un fusil déchargé mais armé d’une baïonnette peut être tout aussi mortel, la surprise est grosse. C'est ainsi que les 360 du groupe de Raveneau de Lussan réussissent à vaincre plus de mille d'espagnols qui les ont encerclés en pleine jungle voulant les empêcher de fuir par un col de montagne.

Plus encore que sa détermination, la puissance de feu des flibustiers explique leurs succès. Surtout que les espagnols des colonies ont très peu d'armes à feu. Le roi d'Espagne ne veut pas trop armer ses colonies. En cas de rébellion, elles seront plus facile à reconquérir. Et puis, c'est un moindre mal si des colons se font massacrer par des pirates, du moment que les convois d'or arrivent en quantité suffisante jusqu'en Espagne!

 

Armés jusqu'au dents.